mercredi 14 mai 2014

Minimalisme: pour bien commencer

Mon conseil serait déjà de lire un peu sur le sujet, histoire de ne pas faire fausse route: Pourquoi est-on tenter de réduire sa consommation? quelles attentes a-t-on quand on réduit ce qu'on possède? Suis-je prêt à être "différent" des autres? Car, c'est comme quand on devient végétarien, on se rend compte que le monde est omnivore et que la différence est mal perçue. Ne plus être un consommateur frénétique nous fait passer pour un "original". Ceci dit, on peut toujours emballer la démarche d'une volonté de faire des économies. Actuellement au chômage, on ne va pas me faire remarquer que je ne dépense pas grand chose. Je peux être radine sans aucun scrupule!

Ensuite, scanner tout ce qu'on possède,l'idée n'est pas d'identifier tout de suite où sont les excès de "possessions", mais bien de prendre conscience de ce qu'on a déjà chez soi. Je crois davantage à l'expérience personnelle qu'aux leçons reçues par autrui. Faire un inventaire, pourquoi pas? Je ne pense pas que cela soit obligatoire, car c'est un gros travail, même dans un studio.

Pour cette prise de conscience, je préconise de regrouper par catégories. Ranger toutes ses paires de chaussettes ensemble est un bon début pour les compter, les trier et identifier celles dont on doit se séparer.
C'est ainsi que je me suis rendu compte que j'avais 8 flacons de démaquillants, certains dans une trousse de toilette, d'autres dans le placard et d'autres enfin à côté du lavabo. Tant qu'ils étaient disséminés un peu partout, je n'avais pas conscience d'en avoir autant! Rangés côte à côte, ils prennent tout de suite une autre signification.

Et après, on prend les décisions qui s'imposent:
- je consomme
- je jette
- je recycle
- je donne
- je vends
- je garde

Ces décisions ne peuvent se prendre qu'après réflexion. Je pense que chaque individu a des besoins différents, donc je n'ai pas de liste dogmatique à diffuser. Par exemple, j'ai les cheveux longs, je considère que j'ai besoin d'un sèche-cheveux. Si on a les cheveux courts, on pourrait ne pas en avoir besoin (en tout cas pour se sécher les cheveux) et si on a les cheveux longs, on n'est pas non plus obligés d'en avoir un: après tout, je ne me sers pas du mien très souvent.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire