lundi 14 juillet 2014

Ennemis du minimalisme

Je me considère comme étant encore en transition vers une vie plus simple et simplifiée, mais le recul dont je dispose aujourd'hui m'a permis d'identifier les écueils suivants, véritables obstacles du minimalisme:

- le non-équipement en ordinateur
la dématérialisation est l'amie du minimaliste: nettement moins de paperasses à gérer si on les conserve en format électronique, plus de CD ou de DVD ramasse-poussière à conserver/stocket/entretenir/acheter/revendre.

L'équipement en ordinateur est pour moi un excellent investissent vers le minimalisme. Cette merveilleuse machine peut remplacer:
- des étagéres de CD et de DVD
- des classeurs de papiers
- des albums photos
voire une chaîne hi-fi et une télé...


- le rangement sous le lit.
Tout le monde a un lit. On peut trouver commode de tirer parti de l'espace de rangement potentiel sous celui-ci. Pour moi, c'est une grave erreur.
Déjà, le dessous de lit attire la poussière (et les poils de chat) de façon fabuleuse, il est donc plus hygiénique de ne rien y stocker.
D'autre part, ce qui est loin des yeux est loin de la conscience. Donc on a tendance à "oublier" ce qui y est stocké. Donc on a tendance à racheter des objets qu'on a déjà et qu'on a oublié sous le fameux lit.
Dernier argument: à moins que des tiroirs aient été spécialement conçus pour ledit lit, les rangements sous le lit sont vraiment inesthétiques.


- l'abondance de boîtes
Qui dit boîtes dit possibilité de rangement dit accumulation de bazar.
On en revient au même problème que le rangement sous le lit: la boîte dissimule ce qui s'y trouve et on oublie son contenu. Pour le rangement, je préfère les étagères, où on voit d'un coup d'oeil ce que l'on a à disposition.


- la fièvre consumériste / la pressions sociale / l'habitude
Evidemment! 
Si l'on se sent obligé de détenir les derniers objets à la mode, on accumule encore des objets, dont la durée de vie est limitée. J'ai clairement tendance à me lasser de tous mes gadgets, tôt au tard!
Ayant été élevée dans une ambiance où un sou est un sou, je n'ai aucun problème, une fois que je me suis lassée, à revendre des objets. J'ai à mon actif plus de 700 ventes sur ebay et Priceminister. Pour autant, une autre chose me lasse: devoir m'occuper de la revente de ces objets qui m'ont fait envie.

Bref, à chacun sa méthode, à chacun ses diagnostics.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire