lundi 25 avril 2016

J'ai décidé de me faire du bien au moral

Pas simple d'être bienveillant envers soi-même et de chercher à se faire du bien, vraiment. J'imaginais que mes vacances d'été seraient similaires à celles de l'année passée: 3 semaines en cure thermale à la montagne. Et puis, j'ai réalisé que cette année, je n'avais pas les mêmes besoins. L'année passée, je découvrais la cure, j'ai d'ailleurs appris beaucoup de choses, mais surtout, j'avais une voiture à disposition et un mémoire à finaliser. Les planètes étaient alignées pour que je prenne le vert, 3 semaines au même endroit sans m'ennuyer.

En 2016, je songe à vendre ma voiture, qui me coûte très cher puisque je l'utilise à peine deux fois dans le mois, et encore, plus pour la sortir que par réelle nécessité. Et je n'ai pas de mémoire sur le feu, avec des livres à lire et des pages à noircir. Ainsi, pourquoi donc me "punir" en allant m'isoler en cure?

Car si l'année passée, j'y suis allée et que j'ai été bien occupée, je m'y suis sentie quand même bien isolée. Et j'aime bien profiter de mes vacances pour rencontrer de nouvelles tètes et aussi découvrir de nouveaux paysages.

C'est donc très rapidement que je me suis intéressée à une alternative à la cure: le trek! Du coup, dans trois mois, je prends la direction de l'Asie Centrale pour quinze jours.



J'ai besoin d'une réelle préparation: perdre de la graisse ventrale, mieux respirer, développer mes capacités musculaires. Ce qui était un choix motivé par l'originalité est devenu un objectif très, très sérieux, ce sera peut-être encore plus efficace que la cure!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire