mardi 16 février 2016

Mon grand projet 2016

Ma période d'essai s'étant achevée positivement, je peux désormais me projeter sur les 2 prochaines années, au moins.

Plus que jamais dans mes démarches zéro déchet, proche de la nature, retour à l'essentiel, je songe à changer de rythme de vie. Plus précisément, j'ai envie de partager ma semaine entre la ville et la campagne. Je ne me vois pas faire un achat immobilier de résidence secondaire pour le moment et j'ai envie de tester mon idée avant de faire éventuellement le grand saut.

L'idée est donc de louer un petit appartement en Normandie, d'y aller à compter du jeudi soir et de rentrer dimanche en début d'après-midi, le vendredi étant télétravaillé. J'espère bénéficier du bon air de la campagne, d'un accès facile à un marché paysan, mais aussi de faire des petites escapades à la mer ou à la campagne.

Attention, je cible une petite ville, si possible à portée de train de Saint-Lazare, pas un village sans boulangerie. Je reste quand même plutôt urbaine, malgré mes envies de vert. J'imagine faire les trajets en voiture plutôt qu'en train, car la SNCF charge 14€ aller-retour par animal domestique, soit plus que le prix de billet pour un humain. Comme je souhaite adopter une paire de chats, ce serait prohibitif d'utiliser le rail. La proximité d'une gare est plus pour moi une facilité d'accès pour des invités. Du coup, moi qui projetais de vendre ma voiture car je ne m'en sers pas au quotidien, je vais la conserver encore un peu.

C'est donc une grand décision, mais la location me permettra de la rendre réversible, si jamais çà ne me convient pas ou que ma situation change. Je n'exclus pas du tout de migrer en Grande Bretagne ou en Irlande après le poste que je viens de prendre. Donc pas question de trop investir si je sens que le projet n'est pas assez abouti. Honnêtement, j'ai fait le point sur mes possessions et, liste à l'appui, j'ai de quoi équiper un deuxième logement pour l'essentiel: vaisselle, linge de maison, couette, meubles... Il ne manquerait qu'un couchage et un canapé.  Je pourrais aussi opter pour un logement à louer meublé. On verra. Pour l'instant, je fais des repérages en ligne et je prends des renseignements auprès de mes connaissances habitant en Normandie.

A long terme, ce que je pourrais imaginer est d'acquérir une maison avec un bout de jardin, à moindre coût par rapport à la région parisienne, et de navetter avec la région parisienne, si mes projets à l'étranger ne se concrétisent pas.

Je suis enthousiaste, je dois dire. Maintenant que j'ai moins d'occupations sur Paris, j'ai envie de voir du pays, sans toutefois lâcher complètement ma situation ou l'agitation de la capitale.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire