vendredi 25 décembre 2015

COP21, Demain...

Entre la COP21 et la sortie du film Demain, je me suis sentie moins seule dans mon style de vie de plus en plus conscient de mon impact écologique: consommation locale, décroissance, sobriété, simplicité volontaire, zéro déchet, végétarisme... Ces concepts se font de plus en plus grand public et pourtant, je vois tant de résistances au quotidien!

A titre perso, j'ai décidé de me séparer de ma voiture, dont je n'ai plus besoin pour aller à mon nouveau travail car j'y vais à pied. Je ne sacrifierai plus jamais ce confort. Quel bonheur de n'avoir besoin que de ses pieds, de faire la nique aux embouteillages et aux grèves des transports! Colocaliser habitat et travail, c'est le futur, comme c'était déjà le passé! Car éloigner les deux a été le début de la fuite en avant: besoin d'un véhicule, d'essence, de parking, embouteillages, stress, pollution etc.

Mon choix de quitter un job pour un autre me permettant d'être plus près de chez moi est le meilleur que j'aie jamais fait. Quel gain de temps, quelle qualité de vie! Et en plus, je suis mieux payée. Heureusement, d'ailleurs, quand je vois la note du garagiste car ma voiture doit passer le contrôle technique prochainement. Un gouffre.

Bref, je me sens de plus en plus sereine et je ne cache plus mes convictions: je suis en passe de transitionner vers un mode de vie incluant une consommation plus raisonnée, un refus du consumérisme plus affiché... Je vais bientôt faire mon coming-out de décroissante!

Je vais poursuivre ma confection maison de détergents et de cosmétiques. Et en 2016, je vais tenter les fringues d'occasion, voire l'ameublement d'occasion. Cela me fera économiser pour mes futurs projets: travailler moins, faire plus de pratiques artistiques, cultiver de la nourriture. J'ai plein de projets. Peut-être parviendrais-je également à me mettre à mon compte et à ne travailler que pour moi.

Entre le film "Demain" et d'autres documentaires passés récemment à la télé: "Ma vie zéro déchet", "Moins, c'est mieux", j'ai pris conscience de mes dispendieuses habitudes de déplacement pour mes vacances. J'ai donc décidé de ne plus prendre l'avion qu'une seule fois par an pour mes déplacements personnels, maximum. Je privilégierais le train pour mes autres escapades, puisque ma voiture a vocation à déserter mon box. Il y a déjà beaucoup de possibilités pas loin de chez moi. Profitons-en!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire