lundi 20 juillet 2015

"A l'appel du vide, on ne résiste pas..."

Punaise que çà fait du bien d'avoir un intérieur dépouillé!


Là, je suis allée assez loin dans le minimalisme, car je dois vider intégralement mon appartement (placards dans les murs inclus), afin d'y faire des travaux de rénovation. J'ai sollicité ma famille pour descendre mes gros meubles dans un box et il ne reste chez moi que ce que je peux porter seule: chaises, tables, cartons, télé.

Je dois avoir fini d'emballer tout le bazar avant de partir en vacances. Evidemment, j'ai encore fait du tri: des choses à donner, à jeter car hors d'usage et même encore des vêtements à recycler, car certains me rappellent de mauvais souvenirs ou sont juste trop défraîchis. J'ai en particulier viré pas mal de vêtements noirs, comme si les couleurs me plaisaient désormais davantage. 2 sacs plein vont quitter l'appartement.

Le chat a été un peu gastriquement perturbé par tous ces mouvements: il n'a plus de lit ni de canapé à disposition, juste un matelas gonflable, une chaise ainsi que son coussin attitré, placé en hauteur sur une table pour une vision panoramique sur la pièce principale, qui est d'un vide assez impressionnant. Mais bon, les chats ont cette manie de se poster dans des "belvédères" intérieurs pour se sentir bien... Je ne vais pas lui gâcher le seul plaisir qui lui reste.

En tout cas, je redécouvre mon espace. Après 3 ans à m'échiner à faire rentrer mes anciens meubles dans cette surface plus petite (de 2 mètres carrés, mais je suis passée d'un 2-pièces à un studio), à vendre/donner/jeter 2 bureaux, une table, 4 chaises, 2 vitrines, des étagères... Il était plus que temps que je me recentre sur l'essentiel et que j'optimise l'espace. Donc il est clair que s'il y a eu du tri à la descente, il y en aura encore assurément à la remontée. Une fois les travaux terminés, certains éléments de décoration n'auront plus leur place, c'est sûr. Déjà parce qu'il y aura de la couleur chez moi, donc si çà jure, çà dégage!

Je songe même à rationaliser encore un peu plus la garde-robe, car je garde pas mal de choses sur descintres et je me suis rendu compte, avec le test du cintre inversé lancé en janvier, que certains vêtements pourtant appréciés n'ont pas été portés dans la pratique. Rien ne vaut une bonne prise de conscience. Donc il reste dans ma penderie ce que je vais porter avant et pendant mes vacances. Les affaires d'hiver ont donc pris la direction du box. Là aussi, cela me fait tout drôle de voir le fond de la penderie, avec tout ce vide... et pourtant, j'ai tout ce qu'il me faut dans une valise à portée de main, je ne pense vraiment pas avoir besoin d'aller rechercher des trucs dans le box.

Même si j'ai racheté quelques vêtements (suite à mon relooking notamment), j'en ai quand même recyclé au moins 200 ces 18 derniers mois. Je n'y voyais rien, je ne distinguais plus le superflu de l'accessoire. Grâce au tri par le vide, j'ai une meilleure connaissance de ma garde-robe et j'achèterai fatalement moins de choses. Economies à la clé!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire