mardi 26 février 2013

Tentations vegan

Je pense que mon régime végétarien va de plus en plus s'orienter vers le végétalisme, même si je m'aménage des options ovo-lacto-végétarienne en dehors de chez moi.
J'envisage clairement de me passer de laitages et d'œufs chez moi. Mais garder une vie sociale et conviviale est déjà un challenge quand on se passe de viande et de poisson, alors ne rajoutons pas de contraintes plus fortes. Pourtant, c'est comme l'alcool, on peut passer des bons moments sans. Barbecue végétarien, çà en fait tiquer plus d'un. Déjà, à titre personnel, je n'ai jamais été fan de barbecue, je trouve çà dangereux, d'une part. Et d'autre part, c'est souvent une cuisson mal utilisée, avec des graisses cramées, bref, c'est pas très « healthy ».
En ce qui concerne les autres produits animaux, j'avoue que je culpabilise de plus en plus sur le cuir. La laine, curieusement, me pose moins problème : ce n'est jamais qu'une épilation de moutons ou de chèvres, pratique par ailleurs humaine. La laine n'est pas prélevée sur des cadavres.
Mais le cuir (la peau d'animaux morts), je commence à ne plus supporter. Moi et ma collection de sacs en cuir. Pour relativiser, je me disais qu'il y avait une cohérence entre le fait de manger des animaux et d'utiliser leurs peaux. Après tout, c'est écologique, de se servir de parties non comestibles, qui sont, en quelque sort des résidus de nourriture. Mais dans la même cohérence de s'opposer à la souffrance animale et à l'élevage de ces mêmes animaux pour la consommation humaine, je ne peux plus donc  approuver l'exploitation de peaux de cadavres d'animaux, à moins que ce soit des vaches qui meurent de vieillesse, après 20 ans de bonheur bovin à paître en plein air. Autant dire que çà n'existe pas.
A compter de ce jour, je renonce donc à l'achat de sacs en vrai cuir. Je ne vais pas jeter les miens au feu pour autant. Je les ai, ils sont là, autant qu'ils servent. J'ai horreur du gâchis. Néanmoins, j'ai désormais l'image d'un animal qui souffre qui apparaît quand j'utilise du cuir. Je vais peut-être m'en séparer de quelques uns.
Pour les chaussures, ce sera plus compliqué à changer. Les succédanés de cuir ne sont pas très satisfaisants. Mais je vais m'appliquer. Et je vais faire des économies, c'est sûr, vu le prix du cuir!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire