vendredi 12 juin 2009

Dis bonjour au candidat!


Je suis de plus en plus effarée devant le comportement des recruteurs. Il est entendu que les candidats se pressent à leur porte. Pour autant, est-ce que çà leur demande trop d'efforts d'être simplement poli?

Par exemple, j'ai rappelé 7 fois une recruteuse, avant que son assistante me réponde que, finalement, le poste n'était pas signé. Pourtant, c'était elle qui m'avait contactée la première. Au bout de 3 appels, j'avais laissé un message, mais personne n'a eu la courtoisie de me rappeler. Et moi, candidate, je me suis dévouée... Je ne suis pas parvenue à l'avoir en ligne. ça lui aurait pris 20 secondes de me dire que son recrutement n'était pas signé, mais apparemment, son temps était plus précieux que le mien. Si je la retrouve en face de moi et qu'elle tente de me vendre ses services, je saurais m'en souvenir.

Autre exemple, j'avais un rendez-vous téléphonique avec une responsable recrutement. Elle n'a tout simplement pas daigné m'appeler à l'heure dite. Et évidemment, elle ne m'avait pas indiqué sa ligne directe. J'ai fini par rappeler le standard de l'entreprise, avant de laisser un message. M'a-t-elle rappelée? Toujours pas. Et je sais que le poste n'est pas pourvu, puisqu'il a été rediffusé il y a peu et qu'il y a même au moins 2 prestataires sur le coup. Est-ce que j'ai envie de travailler pour une boîte où la recruteuse m'a oubliée et ne m'a ni rappelée ni laissé un e-mail? Pas sûr du tout. Pourtant, même son CDD m'arrangerait bien.

Encore un exemple, pour la route: une consultante m'appelle et me demande quel type de poste je recherche. Je lui explique brièvement mon parcours et ce que je recherche et lui demande si le poste qu'elle cherche à pourvoir correspondrait à ma recherche. Et là, elle me répond qu'elle n'a pas de poste à me proposer! En clair, elle m'a fait gaspiller 15 minutes de mon temps, uniquement pour remplir sa journée à elle et justifier son salaire. Pire, elle m'a proposé qu'on se rencontre. Mais elle n'a pas de poste! Rien! Nada! Vu que je ne me déplace pas si je n'ai pas de descriptif de poste, elle n'est pas prête de me voir dans son cabinet.

Vraiment, j'attends que la crise soit passée et j'espère ne jamais revoir ce genre de comportements. Sans aller jusqu'à cirer les pompes des candidats, un minimum de savoir-vivre n'est pas impensable, même si on a la pression.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire