samedi 7 février 2009

Une porte se ferme, d'autres s'ouvrent


Bon, pour mon entretien de jeudi sur lequel je misais beaucoup, je suis sortie en me disant que j'étais passée à côté. Je sentais bien que je n'avais pas intéressé mes interlocuteurs. En face de moi, un opérationnel et une RH, qui connaissait un de mes anciens collègues. Mais les questions sont restées très générales et il était difficile d'entrer dans les détails, en à peine 30 minutes. En plus, j'étais la dernière de la journée à passer, les recruteurs devaient être fatigués, et je les comprends.

ça n'a pas loupé, on me rappelle vendredi midi pour m'informer qu'on ne poursuivrait pas avec moi. Raison invoquée? Même si je suis dynamique et bonne communicante, je suis trop orientée "Industrie". Que répondre à çà? C'est vrai, j'ai toujours travaillé dans l'Industrie et jamais dans les services, ça se voyait quand même déjà sur mon CV. Je pense que c'est plutôt une question de feeling, mais les recruteurs préfèrent justifier leur choix par des critères objectifs.

Enfin. Je ne pense pas avoir perdu mon temps jeudi après-midi. J'ai pu rencontrer des personnes intéressantes, qui m'ont appris des choses, notamment sur le milieu du conseil. Et j'ai aussi côtoyé quelques collègues RH, nous avons échangé nos expériences et je me suis aperçue que pas mal de monde n'était pas en poste. Apparemment, il n'y a pas pénurie de compétences.

Vendredi après-midi, coup de fil d'un cabinet pour un poste de RRH site dans l'industrie. J'ai peut-être plus mes chances sur ce poste-là. Mardi prochain, j'ai un entretien à Marseille. Donc, je ne manque pas de pistes. Tant pis pour le Challenge SIRH... Je finirais bien par concrétiser une de mes pistes!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire