lundi 23 février 2009

Pourquoi trouve-t-on du boulot quand on ne postule pas?


Voilà plusieurs années que je l'ai remarqué: c'est quand on est sollicité pour un nouveau poste, alors que l'on ne s'est pas porté candidat, que l'on réussit mieux ses recrutements.

Pourquoi?

Je vois plusieurs explications:

- Quand on est candidat en candidature spontanée: notre profil correspond rarement à un besoin en cours, donc les chances d'aboutir à une proposition d'embauche sont faibles. De plus, les entreprises n'ont pas la mémoire des CV et puisent rarement dans leur vivier. Pour elles, un CV qui a plus de 6 mois est un CV mort.

- Quand on répond à une annonce: comment notre candidature peut-elle se démarquer des centaines d'autres reçues en même temps? Il faut dire les choses telles qu'elles sont. Quand on voit une offre qui nous correspond et qui nous plaît, on se dépêche d'envoyer notre candidature, mais d'autres personnes ont la même idée. Beaucoup d'autres personnes. Un recruteur passe 3 secondes et demie par CV et jette rarement un oeil à la lettre de motivation. De plus, il faut postuler dans les 48 heures suivant la publication de l'annonce sur Internet. Une annonce qui a plus de 7 jours est une annonce morte. Même si votre profil correspond à 100% du profil requis, vous arriverez trop tard. Encore une fois, les chances de succès sont faibles, mais moins faibles que par candidature spontanée.


-Quand notre profil est enregistré sur des CVthèques: nous donnons beaucoup plus de détails que sur notre CV, encouragé par le site hébergeur et plus limité par l'exercice français du CV en 1 page. Cette mine d'informations est exploitée en permanence par les cabinets de recrutement, des partenaires à ne jamais négliger dans une recherche d'emploi, et est un premier pas vers le marché caché. Ce fameux marché caché. Car à peine une offre sur trois est publiée en externe. Forcément, ce n'est pas le cœur de métier d'une entreprise de traiter 300 candidatures par poste et personne n'a le temps des les regarder et d'y répondre. Finalement, on est contacté que quand notre profil colle aux besoins du recruteur. Comme les prérequis ont été validés avant le contact téléphonique, il est plus facile d'aller à la prochaine étape: l'entretien. Chances de succès: non négligeables.

- Quand on est contacté par réseau: nous rassurons le recruteur, qui a eu des recommandations de personnes de confiance. Et un recruteur n'aime rien davantage que d'être rassuré. Chance de succès: bonnes. C'est la chasse de têtes par excellence.

Conclusion: Envoyer des candidatures est utile, mais s'enregistrer en CVthèque et cultiver son réseau est déterminant dans une phase de recherche d'emploi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire