mercredi 18 février 2009

On ne badine pas avec le job...


Entretien récent: on me demande une photo, ma pièce d'identité, mon diplôme, mes certificats de travail... Jusque-là tout va bien. Il me semble normal qu'un cabinet de recrutement sérieux vérifie ces données objectives et pertinentes.

Et aussi mon attestation de carte vitale, une lettre manuscrite... Je joue le jeu, j'apporte tout. L'attestation sécu, c'est pour vérifier le nombre d'enfants et la lettre manuscrite, c'est pour la potentielle étude graphologique. La dernière fois que j'en ai eu une sous les yeux, elle était facturée en francs!

J'arrive au cabinet de recrutement et l'assistante me donne en plus un questionnaire de 4 pages et un test de personnalité.

Bon, le dossier est volumineux, complet, détaillé. Mais rien ne remplace un entretien! Et bien, j'aurais pu me dispenser de toute la paperasse préalable puisque le consultant et moi avons convenu en fin d'entretien que le poste ne me conviendrait pas, le contexte ressemblant beaucoup trop à celui de ma précédente expérience et dans lequel je ne me suis pas épanouie.

Bref. L'avantage du cabinet est qu'il peut avoir d'autres postes à pourvoir. Mais pour celui sur lequel j'avais postulé, c'est raté!

J'ai cependant eu une discussion très agréable avec ce vieux renard du recrutement, mais sur un ton un peu trop badin pour être professionnel. J'ai pris ses conseils, bien sûr, car il est très utile d'apprendre à se vendre avec naturel.

Restent deux pistes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire