samedi 17 janvier 2009

Lessons learned - Ce que j'ai appris ou réappris

- Aspects gastronomiques:

Aucun pain ne vaut notre bonne vieille baguette, fraîche et croustillante. Dans aucun pays où je suis allée, je n'ai retrouvé la saveur de notre bonne baguette française, unique et authentique. L'air doit sans doute jouer sur la saveur.

- Vie professionnelle:


Il est dangereux et inconscient de venir s'installer dans un pays sans contrat et sans réseau, même si on maîtrise la langue. Cela s'appelle un voyage et cela ne doit pas durer plus de quelques semaines. Perso, le côté "immigré" plutôt qu' "expatrié" m'a profondément déplu.


- Organisation de voyages:

Voyager léger
. Pas besoin de toilettes variées et élégantes pour être backpacker. Un minimum de tenue est tout de même exigé: les chaussettes dans les sandales restent prohibées, de même que le port de la banane à la ceinture et du T-shirt à message.


Le Français est un voyageur, mais moins que l'Allemand ou le Canadien. Mais il voyage, il est l'ambassadeur de son pays. Que chacun de nos concitoyens se sente la responsabilité de diffuser une bonne image de notre pays! Nous avons tous à y gagner. Il paraît que nous sommes chauvins. Mais nous ne sommes pas suffisamment patriotes! Nous devons être fiers de notre pays.


- Philosophie de la vie:

On ne vit qu'une fois. Il faut profiter de ce que nous offre la vie aujourd'hui, car on ne sait pas ce que demain nous apportera.

Cela va sans dire, mais çà va mieux en le disant: la connerie, l'intolérance et le racisme sont universels... C'est triste, oui. Mais quand on le sait, on vit avec.

Trop écouter les autres revient à ne plus écouter son propre instinct et ses propres besoins.
Se méfier des bien-pensants et des donneurs de leçons.
Il n'y a que soi qui sait ce qui est bon pour soi-même.

Il faut oser réaliser ses rêves!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire