jeudi 16 octobre 2008

Je n'ai envie de démoraliser personne, mais...

Ce n'est pas la joie, côté boulot. Je sais que je devrais être plus "ouverte" dans ma quête du job, mais je ne me résous pas à chercher dans un autre domaine que le mien. En Australie, l'expérience et les références professionnelles sont primordiales. J'ai l'impression de repartir de zéro, même avec un bac+5 et 5 ans d'expérience.

C'est vrai qu'ici, j'ai tout à prouver et que personne ne m'attend (ou ne me cherche, à en juger par la faible fréquentation de mon CV sur Seek.com.au), alors qu'en France, j'aurais eu 10 appels dans la semaine en laissant mon CV en ligne. C'est dur de passer de "bankable" à "anonymous WHV".

Alors, qu'est-ce qui est acceptable? Qu'est-ce qui est le plus rentable? L'expérience de vivre en Australie, qui est déjà en soi positive et démontre un certain esprit d'initiative, se suffit-elle à elle-même? Le contexte actuel de déprime boursière me fait sérieusement réfléchir... Trouver un job pour juste payer mes frais de vie? Liquider mes économies pour faire un grand voyage en Asie Pacifique?

Mon projet initial était de partir une année entière à l'étranger, notamment dans un pays anglophone. Ai-je été trop ambitieuse en partant si loin de mon pays? J'aurais peut-être mieux fait de rester en Europe.

Bref. Beaucoup de questions... Mais après tout, il suffit d'un coup de fil, d'un entretien, d'une mission, et j'aurais davantage de réponses!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire