dimanche 12 octobre 2008

Check-up du CV et crise financière

Lundi matin, bonne résolution: je m'en vais du côté d'une agence de placement, dédiée aux backpackers et aux jeunes étrangers. Je fais relire mon CV, à la mode australienne, soit 3 pages très détaillées, avec références et tout et tout... La consultante est sympa, elle trouve mon CV intéressant (limite surdimensionné par rapport au marché, enfin, c'est mon intuition qui me le dit) et l'enregistre dans sa base de données pour l'envoyer aux job agencies, puisque ici, les services recrutement sont externalisés.

Bon, apparemment, le marché des "temps" (intérimaires) n'est pas au top. A cause de la crise financière qui sévit en ce moment (ah bon?), le premier levier est de se séparer tous les intérimaires et donc, les "temps" n'ont pas trop d'opportunités... Et évidemment, l'été austral attire tous les voyageurs, donc c'est la loi de l'offre et de la demande. Beaucoup de candidats et peu de missions, comment tirer son épingle du jeu?

Je me pose même la question: qu'est-ce que je fais si je ne trouve pas de job en RH? Quelle sera la valeur ajoutée de mon CV sans expérience professionnelle dans ce beau pays?

Pas de précipitation, la quête du job ne fait que commencer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire