samedi 23 août 2008

Bon, allez, je finis mon CV

Étant Responsable Ressources Humaines en France (mon métier depuis 5 ans), j'ai une petite idée d'un CV bien fait. Surtout à la française: synthétique, démonstratif, cartésien. Je ne compte plus le nombre de CV de proches que j'ai refaits, remaniés, réécrits. Le CV gagnant, je maîtrise.

Mais mes repères vacillent. D'après mes recherches sur le Net, ce que les recruteurs australiens recherchent est bien différent. Des références, des compétences, de l'exhaustivité. Un peu comme le CV à la manière de l'ANPE, que je trouve, à titre personnel, illisible et indigeste.

Ceci dit, si je veux mette toutes les chances de mon côté, je vais me plier à leurs us et coutumes: à Rome, fais comme les Romains. J'ai donc planché sur mon CV, in english, of course, pour relater mon parcours professionnel;

J'ai également demandé à deux collègues bienveillants d'être mes références. Je me suis assurée, naturellement, qu'ils étaient d'accord, et surtout anglophones! On verra si les recruteurs australiens iront jusqu'à les consulter, entre décalage horaire et différences linguistiques. Il me semble que le simple fait de les mentionner fait de moi une personne digne de confiance et qui joue la transparence. On verra bien. Mon objectif est de pouvoir travailler 6 mois dans la même entreprise, histoire de consolider mes acquis.

Je croise les doigts pour trouver des missions intéressantes et un salaire qui me permette quelques loisirs et voyages. Fingers crossed!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire